et maintenant un peu d’histoire

and now a little bit of history


(tiré de wikipedia): Rackham est né à Londres dans une famille qui compte douze enfants. À 18 ans, il travaille comme employé au « Westminster Fire Office » et commence à étudier à l’École d’Art de Lambeth. Dès 1888 il expose à la Royal Academy comme aquarelliste.

En 1892 il quitte son poste d’employé et débute un travail de journaliste et illustrateur pour l’hebdomadaire Westminster Budget. Cependant, ses premières œuvres n’ont pas encore la dimension fantastique ou merveilleuse qu’elles auront par la suite : Rackham n’a pas encore trouvé son style, et n’a pas le succès qui lui permettra par la suite de choisir les œuvres littéraires qu’il veut mettre en images. Son premier recueil d’illustrations est publié en 1893. Dès lors et jusqu’à sa mort en 1939, il illustrera de nombreux ouvrages. La première manifestation de son goût pour une certaine préciosité trouvera son expression dans l’édition illustrée de The Dolly Dialogues, d’Anthony Hope, en 1894.

En 1903, il épouse Edyth Starkie dont il aura une fille, Barbara, en 1908.

Rackham gagne la médaille d’or à l’Exposition Internationale de Milan en 1906 et une autre à l’Exposition Internationale de Barcelone en 1911. Ses œuvres font l’objet de nombreuses expositions, notamment au Louvre (Paris) en 1914. Membre de la « Société royale des Aquarellistes », il sera nommé « master of Art Worker’s Guild » en 1919.

Arthur Rackham meurt en 1939 d’un cancer dans sa propriété de Limpsfield dans le Surrey.

L’œuvre de Rackham est bien plus riche qu’on ne le pense généralement ; certes, la majeure partie de son travail concerne les livres pour enfants : Les Contes des frères Grimm (1900) ; Rip van Winkle (1905) ; Peter Pan (1906), ainsi que Alice au pays des merveilles (1907), notamment. Cependant, il a aussi travaillé sur nombre d’ouvrages pour adultes : Le Songe d’une nuit d’été (1908), Ondine (1909), The Rhinegold and the Valkyrie (1911), etc.

(from wikipedia) Rackham was born in London as one of 12 children. At the age of 18, he worked as a clerk at the Westminster Fire Office and began studying part-time at the Lambeth School of Art.

In 1892 he quit his job and started working for The Westminster Budget as a reporter and illustrator. His first book illustrations were published in 1893 in To the Other Side by Thomas Rhodes, but his first serious commission was in 1894 for The Dolly Dialogues, the collected sketches of Anthony Hope, who later went on to write The Prisoner of Zenda. Book illustrating then became Rackham’s career for the rest of his life.

In 1903 he married Edyth Starkie, with whom he had one daughter, Barbara, in 1908. Rackham won a gold medal at the Milan International Exhibition in 1906 and another one at the Barcelona International Exposition in 1912. His works were included in numerous exhibitions, including one at the Louvre in Paris in 1914. Arthur Rackham died 1939 of cancer in his home in Limpsfield, Surrey.