Posts from the ‘artists and illustrators’ Category

Scott Radke

la premier fois que j’ai vu le travail de  Scott Radke, c’était il y a quelques année sur myspace (oui, myspace, vous vous souvenez? c’était avant facebook et twitter) j’ai été très marqué par sont style “pictural” sur des volumes et dans ma tête j’ai cryé: “woooow! je veux vivre dans le monde où vivent ces peintures animées, ces créatures mythiques!“. après, avec les mois et les années, j’ai un petit peu oublié ce monde tout bizarre; et cela jusqu’au aujourd’hui quand j’ai trébuché sur son site encore une fois et je me suis dite que il fallait que je le mets sur le true hate blog pour ne plus jamais l’oublier. s’il vous plait, visitez son site et allez “apprécier” son  facebook

when i firts saw the work of Scott Radke, some years ago on myspace (yeah, myspace, can you remember it? it was before facebook and twitter) i was marked by the painting-like act on his 3D works. i remember sayn’ loud in my head:”woow! i want to live in a world with those animated painting ,and mythical, creatures!“. after, within the months and the years, i quite forgot all this strange world. but today i stumbled on his website again and i taught that i must put him in the true hate blog, so i’ll don’t forget him anymore. so please, visit his webiste and also “like” him on his facebook

naoshi

sur son site on peut lire:

En utilisant le sable coloré, Naoshi dessine des gens  peu réalistes vivant dans un monde bien réel
En peignant pensées quotidiennes et émotions comme la joie, le bonheur, la peine ou l’anxiété.
En ramassant du sable de ses mains, elle dit que chaque jour passe comme les grains de sable qui tombent librement par ses doigts.
Naoshi fait son art en espérant qu’elle puisse vivre chaque jour brillant  comme ce sable coloré.

et sur son site vous pourrez trouver un d tuto pour faire du suna-e. essayez à la maison ;)

on her website you can read:

Using colorful sand, Naoshi draws unrealistic people living in a real world
portraying everyday thoughts and emotions such as joy, happiness, sorrow,
and anxiety.
Scooping up some sand with her hands, she says each and every day flow
by like grains of sand that falls freely through her fingers.
Naoshi makes her art wishing that she can live every day bright and shiny like
this colorful sand.

and on the website you could find a tutorial to make suna-e. let’s try it at home ;)

Catherine Lam

dans la forêt des souliers rouges

In the forest of the red shoes

Dès la semaine prochaine, Catherine Lam installera
une forêt dans La Galerie Bletterie,
et comme il se doit une forêt profonde, profonde…
Il y aura toujours des volumes en papier mâché et des encres,
mais tout ça enfeuillé et énigmatique, féminin et coloré !

La traversée commencera le 2 juillet par une collation forestière
dès 18h30 et durera jusqu’au 17 juillet si les esprits le veulent.
Venez nombreux rencontrer la chouette endormie et l’ours frappeur….

From next week, Catherine Lam will settle
A forest in The Gallery Bletterie,
And as it is necessary a deep, deep forest will welcome you as you’ll enter the gallery, with ink drawings and Papier-mâché sculptures. her works are enigmatic, feminines and colored!

The crossing will begin July 2nd with a forest meal
From 6:30 pm and will last until July 17th if the spirits will want it.
Come numerous to meet the sleepy owl and the bear striker…


Dans la forêt des souliers rouges /// In the forest of the red shoes

Exposition de Catherine Lam.
Du 2 au 17 juillet 2010, du mardi au samedi de 15h à 19h.
vernissage le 2 juillet dès 18h30.
Galerie Bletterie 11ter rue bletterie La Rochelle

Arthur Rackham

et maintenant un peu d’histoire

and now a little bit of history


(tiré de wikipedia): Rackham est né à Londres dans une famille qui compte douze enfants. À 18 ans, il travaille comme employé au « Westminster Fire Office » et commence à étudier à l’École d’Art de Lambeth. Dès 1888 il expose à la Royal Academy comme aquarelliste.

En 1892 il quitte son poste d’employé et débute un travail de journaliste et illustrateur pour l’hebdomadaire Westminster Budget. Cependant, ses premières œuvres n’ont pas encore la dimension fantastique ou merveilleuse qu’elles auront par la suite : Rackham n’a pas encore trouvé son style, et n’a pas le succès qui lui permettra par la suite de choisir les œuvres littéraires qu’il veut mettre en images. Son premier recueil d’illustrations est publié en 1893. Dès lors et jusqu’à sa mort en 1939, il illustrera de nombreux ouvrages. La première manifestation de son goût pour une certaine préciosité trouvera son expression dans l’édition illustrée de The Dolly Dialogues, d’Anthony Hope, en 1894.

En 1903, il épouse Edyth Starkie dont il aura une fille, Barbara, en 1908.

Rackham gagne la médaille d’or à l’Exposition Internationale de Milan en 1906 et une autre à l’Exposition Internationale de Barcelone en 1911. Ses œuvres font l’objet de nombreuses expositions, notamment au Louvre (Paris) en 1914. Membre de la « Société royale des Aquarellistes », il sera nommé « master of Art Worker’s Guild » en 1919.

Arthur Rackham meurt en 1939 d’un cancer dans sa propriété de Limpsfield dans le Surrey.

L’œuvre de Rackham est bien plus riche qu’on ne le pense généralement ; certes, la majeure partie de son travail concerne les livres pour enfants : Les Contes des frères Grimm (1900) ; Rip van Winkle (1905) ; Peter Pan (1906), ainsi que Alice au pays des merveilles (1907), notamment. Cependant, il a aussi travaillé sur nombre d’ouvrages pour adultes : Le Songe d’une nuit d’été (1908), Ondine (1909), The Rhinegold and the Valkyrie (1911), etc.

(from wikipedia) Rackham was born in London as one of 12 children. At the age of 18, he worked as a clerk at the Westminster Fire Office and began studying part-time at the Lambeth School of Art.

In 1892 he quit his job and started working for The Westminster Budget as a reporter and illustrator. His first book illustrations were published in 1893 in To the Other Side by Thomas Rhodes, but his first serious commission was in 1894 for The Dolly Dialogues, the collected sketches of Anthony Hope, who later went on to write The Prisoner of Zenda. Book illustrating then became Rackham’s career for the rest of his life.

In 1903 he married Edyth Starkie, with whom he had one daughter, Barbara, in 1908. Rackham won a gold medal at the Milan International Exhibition in 1906 and another one at the Barcelona International Exposition in 1912. His works were included in numerous exhibitions, including one at the Louvre in Paris in 1914. Arthur Rackham died 1939 of cancer in his home in Limpsfield, Surrey.

mike davis

il est un de mes tatoueurs préférés dans l’absolu car  il est génial et visionnaire et il s’en fout des dictats du tattoo tout en aillant une maitrise technique et l’expérience d’un mec de la vieille école.  en plus de ça il est aussi un véritable artiste doté d’une technique digne des peintres flamands; il nous rappelle un Jheronimus Bosch des temps modernes.

visitez son site ou bien le site de sa boutique, l’everlasting tattoo.

he’s one of my favourite tattooists ‘cuz he’s brilliant and visionary without caring about tattoo’s rules; even if he’s got experience and technincs like only an old school tattooist could have! And in addition to that he is also a real artist endowed with a technique of a Flemish painter, he reminds me a Jheronimus Bosch of modern times.

here is  his web-site and here is his tattoo-shop: everlasting tattoo.

Jenny Hart

j’adore les œuvres de Jenny Hart. en plus elle est la fondatrice et seule propriétaire de Sublime Stitching, le site de broderie insolite avec un vrais approche rock, oubliez les oursons et les bateaux car vous y trouverez plutôt des dessins à broder à tendance rock comme: des tattoos, les robots les pin-ups et pleins d’autres dessins non conventionnels.

en plus des kits pour commencer, vous y trouverez aussi un how-to pour vous initier à la broderie. allez, vous attendez quoi? mains aux aiguilles!

Jenny Hart is the founder and sole proprietor of revolutionary, Texas-based embroidery design company, Sublime Stitching. In 2001, Jenny introduced a new approach to embroidery with patterns of tattoos, robots, pinups and other non-traditional themes to a weary and declining needlework market that was stuck in a time-warp of teddy bears and bunnies.

and if you want to start, on the website you’ll also find a how-to section. what are you expecting? go to the needles!

et oui et oui, la broderie c’est de l’art!

yes yes, embroideir is art!

Danita Art

j’ai connu les travail de Danita Art en be baladant sur sa boutique esty (oui j’aime etsy!). je lui avais acheté une jolie peinture qui pressentait Frida Kahlo.

I discovered Danita Art‘s woks by wondering on her etsy shop (yes, i love etsy!).  I did bought her a cute and mooving Frida Kahlo‘s portrait.